Home Actualités Affaire Locafrique: Amadou Ba cueilli, son fils Khadim Ba subit de fortes...

Affaire Locafrique: Amadou Ba cueilli, son fils Khadim Ba subit de fortes pression

Amadou Ba, Me Mamadou Diop et Imencio Moreno, attendus hier à 8 h par la Brigade de recherches de la gendarmerie, n’ont pas déféré à la convocation à l’heure indiquée. Las d’attendre les concernés, le commandant de la Brigade de recherches, Adama Niang, a envoyé ses hommes pour aller cueillir de force les concernés pour les acheminer dans ses locaux pour la suite des auditions entamées le mardi.

Jusqu’à 23h, au moment où nous bouclions cette édition, Amadou Ba, Me Mamadou Diop et Imencio Moreno étaient encore retenus dans les locaux de la Brigade de recherches de la gendarmerie suite à la plainte de Locafrique. Même si certaines sources affirment que les deux hommes sont rentrés par la suite chez eux, le Témoin ne saurait confirmer une telle information. Il reste que l’homme d’affaires et l’ancien administrateur de groupes de presse n’ont pas réussi à fournir aux enquêteurs tous les documents afférents à l’organisation du Conseil d’administration de Locafrique.

Des documents qui leur ont été demandés lors de leur première audition, mardi 3 août. Selon nos sources, le PDG de Carrefour Automobile, Amadou Ba, aurait cherché à jouer la carte de ses relations avec les hommes politiques et d’affaires ainsi que les marabouts du pays pour que son fils Khadim Ba retire sa plainte. Tandis que Mme Mamadou Diop aurait invoqué son diabète pour convaincre les enquêteurs de desserrer l’étau autour de sa personne. Les deux ont été convoqués suite à une plainte pour faux et usage de faux et escroquerie portant sur 50 milliards F CFA, de la société Locafrique, dirigée par Khadim Bâ, le fils d’Amadou Bâ.

Dans le différend qui oppose la famille Ba, la Cour suprême a tranché en faveur du fils, Khadim, alors accusé par son père d’avoir commis des actes frauduleux pour se porter à la tête de l’entreprise Locafrique. Suite à une plainte déposée au tribunal, Amadou Ba accusait son fils de faux et usage de faux, association de malfaiteurs, abus de biens sociaux et escroquerie.

Mais Khadim Ba avait été entièrement blanchi en septembre 2020 par le doyen des juges près le Tribunal de grande instance de Dakar. C’était avant que la première chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Dakar inflige à Khadim Ba, le 29 juillet dernier, une peine de deux ans de prison dont trois mois ferme. Elle l’a également condamné à payer à son père, Amadou Ba, la somme de 12 milliards FCFA, en guise de dommage et intérêts. Le juge avait également ordonné l’exécution provisoire de la décision et fixé la contrainte par corps au maximum.

La contre-attaque du fils contre son père a donc été foudroyante, rapporte Le Témoin.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Commentaires récents