Sport

Real Madrid : les dessous du mercato de Luka Jovic dévoilés

«J’allais quitter le club rapidement en cours de préparation, mais Zinedine Zidane voulait que je reste. Je lui ai dit que je devais partir pour avoir plus d’opportunités. Je pense que le club a écouté Zidane et c’est pourquoi il voulait se débarrasser de Luka Jovic». Au cours de sa conférence de presse de présentation à l’AS Roma, Borja Mayoral (23 ans) expliquait que le Real Madrid souhaitait initialement se séparer de Luka Jovic (22 ans).

La suite après cette publicité

Oui mais voilà, rien ne s’est passé comme prévu. Marca revient ce vendredi sur le mercato du natif de Batar. Zinedine Zidane avait été très clair dès son retour de vacances, en lui annonçant qu’il ne compterait pas sur lui cette saison. Vu que Mariano Diaz se refusait à plier bagage et que Borja Mayoral était devant lui dans la hiérarchie, l’international serbe (8 sélections, 2 buts) a vite compris qu’il devrait trouver du temps de jeu ailleurs.

Rien n’est venu…

Ses agents se sont donc mis en quête d’un nouveau club disposé à l’accueillir en prêt. Seulement, ils n’ont finalement reçu aucune offre concrète, et ce, malgré des marques d’intérêts de son ancien club, l’Eintracht Francfort, notamment. Ils ont d’ailleurs été surpris de voir leur protégé démarrer contre le Betis (2-3, 3e journée de Liga, 26 septembre) et Valladolid (1-0, 4e journée de Liga, 30 septembre) alors que le message de ZZ avait été clair. Malgré cette exposition inattendue, et une prestation plutôt réussie lors de la deuxième rencontre, rien n’est venu jusqu’au 5 octobre.

La Casa Blanca a donc ensuite décidé d’ouvrir la porte à Mayoral, courtisé lui en Espagne mais aussi et surtout par la Roma. Sous contrat jusqu’en juin 2024, il est donc toujours merengue. Mais avec les rumeurs au sujet de l’arrivée d’Erling Haaland ou Kylian Mbappé, Luka Jovic croise déjà les doigts pour qu’on veuille bien l’accueillir l’été prochain. À moins qu’il ne renverse l’opinion d’ici là…

Foot Mercato

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer